Rechercher
  • consuldia

La Fondation accompagne les entrepreneurs

Dernière mise à jour : 9 avr.

« L’entrepreneur n’est pas un salarié. ».


« L’entrepreneur n’est pas un salarié. ».

C’est une personne qui agit en toute indépendance et qui est responsable de ses actes. Il n’est pas placé sous la subordination juridique d’une autre personne. C’est ce qui le distingue du salarié. Il est donc libre d'organiser son travail à sa convenance, choisir ses clients, fournisseurs et sous-traitants, fixer ses prix, etc. Si vous créez votre entreprise et que vous exécutez "de fait" vos travaux sous l’autorité d’une personne qui a le pouvoir de :

  • vous donner des ordres et des directives,

  • contrôler l’exécution de votre travail,

  • sanctionner vos manquements,

alors, vous vous trouvez dans une situation non pas d’entrepreneuriat, mais de salarié. Sachez que l'administration (Urssaf, inspection du travail...) a la possibilité, en cas de contrôle de votre "employeur" de requalifier votre contrat de mission en contrat de travail. Votre "employeur" s’expose, quant à lui, à des sanctions civiles et pénales.



Il y a différentes façons d’entreprendre.


Elles varient en fonction de l’objectif que vous vous fixez et de l’ambition de votre projet. Vous pouvez par exemple :

  • créer votre propre emploi, par nécessité ou par volonté d’indépendance,

  • lancer un nouveau produit, service, ou concept, qui répond à un besoin exprimé,

  • créer une entreprise à fort potentiel de développement et d’emplois,

  • reprendre une entreprise existante,

  • créer une entreprise avec l’objectif de devenir très rapidement leader sur votre marché,

  • devenir franchisé et exercer une activité qui a déjà fait ses preuves ailleurs, etc.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout